Nouvelles exigences de traçabilité pour le miel dès 2020

Nouvelles exigences de traçabilité pour le miel dès 2020

Terminé le miel de “provenance inconnue”. Dès janvier 2020, les étiquettes évoquant un mélange de miel “originaire” et “non originaire de l’UE” devront disparaître des pots, car la mention est jugée trop floue. Dorénavant, l’étiquette mentionnera les pays par ordre d’importance dans les mélanges. Une bonne nouvelle pour les consommateurs. “Au moins on saura d’où vient le produit”, se félicite le client d’un supermarché.

Pour répondre à la demande bien plus importante que l’offre, de nombreux miels sont importés sur notre territoire. Bien que certains respectent les normes en vigueur,  de nombreux miels du monde présentent des anomalies graves, comme l’ajout de sucre ou l’impossibilité de tracer la provenance du miel contenu dans le pot.

De plus, les miels importés sont souvent des miels mélangés qui ne respectent ni le travail des abeilles, ni la flore de la région dans laquelle il a été récolté. Il est important de sensibiliser les consommateurs sur la traçabilité du miel. Suite aux pressions de la filière, auxquelles participe Bleu Blanc Ruche par la voix de son fondateur Arnaud Montebourg, une règlementation précise sur la provenance de chaque miel devrait être adoptée en 2020.

Partager cette publication